PRESSE

“Sie hat ein unglaubliches Talent. Sie ist eine kleine Person, aber wenn sie auf die Bühne kommt, ist die Bühne voll. Klassik und Jazz – sie tanzt auf beiden Hochzeiten.”

– Weingartner Musiktage

C’est l’his­toire d’un coup de foudre entre une en­fant et… une trom­pette. « J’avais 9 ans, je pre­nais des cours de sol­fège au con­ser­va­toire du Mans et, un jour, un pro­fes­seur de trom­pette nous a pré­sen­té son ins­tru­ment. Au pre­mier son, j’ai su que c’était fait pour moi », ex­plique très sa­ge­ment Lu­cienne Re­nau­din Va­ry. Elle com­mence alors les cours.

En 2012, elle rem­porte le concours des Pe­tites Mains sym­pho­niques. Et, en fé­vrier der­nier, la Vic­toire de la Mu­sique clas­sique, dans la ca­té­go­rie Ré­vé­la­tion so­liste ins­tru­men­tale. La jeune fille sé­duit le ju­ry à la fois en jazz et en clas­sique. « La trom­pette a tou­jours agi sur moi comme une drogue, confie cette fan de Bee­tho­ven et de Chet Ba­ker.

Col­lé­gienne, je pro­gram­mais mon ré­veil une heure plus tôt pour pou­voir jouer de mon ins­tru­ment avant les cours. Je ren­trais dé­jeu­ner à la mai­son pour m’en­traî­ner, et je m’y re­met­tais le soir. »

En ter­mi­nale Tech­niques de la mu­sique et de la danse, Lu­cienne se par­tage entre le ly­cée et le Con­ser­va­toire de Pa­ris. Cet été, la trom­pet­tiste a en­re­gis­tré son pre­mier al­bum, qui pa­raî­tra chez War­ner en fé­vrier 2017. « Il y au­ra du jazz, de la mu­sique ba­roque, des airs d’opé­ra dont un duo avec le té­nor Ro­lan­do Villazón. Je vou­lais di­ver­si­fier au maxi­mum les styles… » Un jeu d’en­fant, on vous dit…

– ELLE (France), 2016

« Un talent qui ne trompe pas »

– Télérama

« Le nouveau souffle de la trompette »

– Le Figaro

«Jeune talent : née à Nantes, originaire du Mans, cette jeune fille aux grands yeux a commencé l’instrument à neuf ans, après avoir ‘flashé’, dit-elle avec les mots de son âge, sur ‘le son de la trompette, le fait qu’elle offre pleins de styles différents, la façon de la tenir…’ Plusieurs distinctions confirmeront sa précocité : un 3e prix au Concours européen des jeunes trompettistes en 2010 dans la catégorie 14-17 ans, alors qu’elle en a onze, la victoire au Concours Jeunes Artistes 2012 (prix Maurice André) chez les 18-25 ans, alors qu’elle en a treize. »

– Diapason

“Her playing was completely technically assured and her sound beautifully crafted and poised, delivered with the utmost musicality. She is an extremely gifted player and I was really impressed by the way she played the concerto. I can certainly say that it was one of the best performances of the piece I can think of and she is one of the best trumpet players I have ever encountered.”

– Vladimir Ashkenazy, 2016

“The last time a teen trumpeter got signed by a major label to launch a dual classical and jazz career, his name was Wynton Marsalis. That turned out pretty well, no? Warner hopes to apture some of that same magic with its recent signing of 17-year-old trumpeter Lucienne Renaudin Vary. Jean-Philippe Rolland of Warner Classics boasts, “She is a complete artist: the new voice of the trumpet.”

– The 30 Most Intriguing Musicians of 2017 Daily Beast